Aller au contenu principal
  • Description
  • Programme

2021-06-01_15h28_05.png

Mardi 6 Juillet 2021, de 15h30 à 17h30 (CEST / heure de Paris)
avec interprétation simultanée Français – Anglais – Espagnol sur Zoom

S'INSCRIRE


Malgré les progrès réalisés par les Etats (sur la cible 10 des Objectifs du Millénaire pour le Développement, sur l’Objectif de Développement Durable n°6), la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) demeure très imparfaitement mise en oeuvre (avec un score de 54%1), plus de la moitié de la population mondiale ne disposent toujours pas de services d'assainissement gérés en toute sécurité, et plus de 2 milliards de personnes n'ont toujours pas d’accès à une eau potable gérée en toute sécurité2.


Des financements conséquents sont alloués pour améliorer la situation, à l’image des 9,3 milliards de dollars d’Aide Publique au Développement alloués au secteur pour la seule année 20193. Ils ciblent prioritairement les infrastructures nécessaires aux services d’eau et d’assainissement et à la gestion des ressources en eau. Mais ces financements négligent encore trop souvent le renforcement des capacités par la formation professionnelle. C’est un problème particulièrement criant pour la viabilité de ces infrastructures hydrauliques, quand on sait que 85% des Etats jugent ne pas disposer de ressources humaines suffisantes pour mettre en oeuvre leurs plans d’accès à l’eau et à l’assainissement4. Plus largement, et au-delà des seuls services d’eau et d’assainissement, c’est un problème qui contribue à une gestion non-soutenable des ressources en eau par l’ensemble de ses usages (domestiques mais aussi agricoles et industriels).


Dans une période de fortes contraintes budgétaires, il est donc vital de répondre à la demande croissante de personnel qualifié pour optimiser les investissements réalisés pour la gestion de l’eau (celle des rivières, des lacs et des aquifères comme celles des services municipaux d’eau et d’assainissement) et en optimiser les usages.


Ce webinaire a pour objectif de présenter les rôles que peuvent jouer les dispositifs de formation et les bailleurs pour le renforcement des capacités dans le secteur de l’eau et pour l’ensemble de ses usages.

Programme provisoire

Ouverture

  • Dr. Eric Tardieu, Secrétaire Général, Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB)


Introduction et cadrage thématique : évolution des besoins de formation dans le secteur de l’eau à l’international

  • M. Joseph Pronost, Directeur, Centre National de Formation aux Métiers de l’Eau (CNFME), France


La formation (continue) des professionnels, une priorité de financement

  • Mme. Hendrina Chalwe Doroba, Chef de division, Éducation, capital humain et emploi, Banque Africaine de Développement (à confirmer)


Sondage, première session de Questions / Réponses avec les participants


Intervention de grands témoins

Nos grands témoins partageront leur expérience en matière de renforcement des capacités de gestion des ressources en eau pour :

1. Les usages municipaux et domestiques : Mme. Wayida Mohamed, Group Human Resources Executive, Rand Water, Afrique du Sud,

2. Les usages agricoles : M. Yofre Ramon Mendoza Zambrano, Représentant principal des usagers agricoles, Conseil de Bassin de Portoviejo, Equateur

3. Les usages industriels : (à déterminer)


Deuxième session de Questions / Réponses avec les participants


Conclusion

  • M. Abou Amani, Directeur de la Division des Sciences de l'eau & Secrétaire du Programme hydrologique intergouvernemental de l’UNESCO (UNESCO-PHI)